L'exegèse et la lecture dévotionnelle
des
textes bibliques
On ne mentionne que deux ou trois fois le Paradis dans les traductions de le  Bible anglaise et française. L'homme et la femme sont expulsés du paradis (Gen 3:23). Le mot grec de la septante est celui qui se dit Paradis, il se dit également d'un jardin.
Jésus, sur la croix, promet au bon Larron qu'il sera avec Lui au Paris. Mais la traduction est ambiguë alors que le texte de l'évangile de St Luc était rédigé longtemps après l'événement.
St Paul écrit (2 Corinthians 12)
2Je connais un homme en Christ qui, voici quatorze ans – était-ce dans son corps ? je ne sais, était-ce hors de son corps ? je ne sais, Dieu le sait – cet homme-là fut enlevé jusqu’au troisième ciel.
3Et je sais que cet homme – était-ce dans son corps ? était-ce sans son corps ? je ne sais, Dieu le sait –, 4cet homme fut enlevé jusqu’au paradis et entendit des paroles inexprimables qu’il n’est pas permis à l’homme de redire. 
Ce tableau de Jérome Bosch n'est pas facile. A gauche nous voyons l'homme et la femme au "paradis" Au centre il y a un jardin des délices, et à droite les touments de l'enfer.
La Bible

La question légitime :
  • comprenons-nous le Paradis comme la bénédiction des obéissants dans l'au delà ?
  • ou comme l'antécédent auquel nous échappons pour lutter dans un monde imparfait ?
  • Donc : la chute - c'est la désobéissance de deux individus représentatifs mais mythiques
  • ou le passage à la rédemption pour le bien et pour le bien-être des êtres humains ?
  • Et la rédemption ?
Dans la Tob nous lisons (Luc cpt. 24):
39L’un des malfaiteurs crucifiés l’insultait : « N’es-tu pas le Messie ? Sauve-toi toi-même et nous aussi ! » 40 Mais l’autre le reprit en disant : « Tu n’as même pas la crainte de Dieu, toi qui subis la même peine ! 41Pour nous, c’est juste : nous recevons ce que nos actes ont mérité ; mais lui n’a rien fait de mal. » 42Et il disait : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras comme roi. » 43Jésus lui répondit : « En vérité, je te le dis, aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis. »

Il y a une autre traduction possible :
Jésus lui repondit "En vérité, aujourd'hui je te le dis, tu seras avec mois en paradis," c'est-à-dire à l'avenir.