Pour les quarante jours de Carême, nous pensons à Jésus dans le désert de Judée.  A midi il fait très chaud, on est assoifé, mais les nuits il fait froid.
Jésus est parti pour l'épreuve qui se dit πειρασμσοs en grec. C'est à dire une épreuve plutôt que la tentation.

Mathieu 4:12 Et l'esprit l'envoie dans le désert et il était dans le désert pendant quarante jours, assujeti à l'épreuve de l'adversaire. Il était avec la faune sauvage et les anges s'occupaient de lui 
Et l'épreuve de notre carème ?

Texte : Mathieu 4
4 Alors Jésus fut emmené par l’Esprit dans le désert, pour être tenté par le diable. 2 Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. 3 Le tentateur, s’étant approché, lui dit: Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. 4 Jésus répondit: Il est écrit: L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.[a]

5 Le diable le transporta dans la ville sainte, le plaça sur le haut du temple, 6 et lui dit: Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas; car il est écrit:

Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet;
Et ils te porteront sur les mains,
De peur que ton pied ne heurte contre une pierre.[b]
7 Jésus lui dit: Il est aussi écrit: Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu.[c]

8 Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire, 9 et lui dit: Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m’adores. 10 Jésus lui dit: Retire-toi, Satan! Car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul.[d]

11 Alors le diable le laissa. Et voici, des anges vinrent auprès de Jésus, et le servirent.
Quelques leçons :
L'exégèse est plus évidente avec une connaissance de la langue de la version originale. De plus, il faut comparer les textes. Les trois évangiles dits "synoptiques" mélangent des sources communes et des sources particulières. Les différences sont subtiles, et l'exégète doit être attentif.

Selon le premier évangile (St Mathieu) Jésus était tenté par le diable.
Selon St Mark Jésus était mis à l'épreuve par Satan, l'adversaire.

Les pouvoirs de Jésus son remis en question. Les signes de l'évangile selon St Jean ou les grands actes (δυναμεις) des Mathieu, Marc et Luc impliquent des pouvoirs particuliers.
Mais ce n'est pas la force qui comte de longue terme
On doit être persuadé, être convaincu ; et la priorité, c'est la parole de Dieu. Elle est exigeante, mail elle ne s'impose pas. La saison de carème (qui se dit "temps de carème" dans la tradition francophone) comporte quarante jours de renouveau, d'exament de soi et de réfléxion pour l'avenir. Mais soyez positifs - car la positivité est constructive, et si vous êtes penitens, que votre pénitence soit positive également.  
1. Les tentations définissent des aspects prévisibles de l'épreuve à l'avenir :
Sur le haut du temple, Jésus pourrait se jeter en bas. La proposition du Satan ou du diable préfigure la signe demandée par les Phariséens. Jésus n'était pas venu pour être thaumaturge spectaculaire mais pour proclamer le Royaume de Dieu. La tentation de se vanter n'éviterait pas l'épreuve de la vocation du Père céleste. Pour nous, se conformer, c'est un défi ou une épreuve. 

2. Le Satan (ou le diable) montre à Jésus tous les royaumes di monde.
Le mot "messie" est une participe passé qui se dit l'oint, comme le prophète Samuel avait oint le roi Saul. La tentation d'être un Messie politique proposait un rôle qui aurait été bien reçu par les Juifs de l'époque. Les fidèles s'interrogent. Doit-on se conformer aux attentes de son époque ou doit-on exprimer un projet de vie avec l'intégrité vocationnelle ?

3. Enfin : doit-on faire face à l'épreuve ou à la tentation ?
La tentation serait manger six crèpes le mardi gras (ou en célébrant la chandeleur), ce n'est pas souhaitable mais c'est agréable. En revanche l'intégrité face à l'épreuve serait toujours exigeant. On n'est bafoué ni par les cajoleries ni par la flatterie   

Carême 2015
Le Christ dans le Désert
Ivan Kramskoï 1872


Dans l'Ancien Testament, voir par exemple le livre de Job, on rencontre Satan. Le mot ne se dit pas diable, car le terme veut dire adversaire. Le Satan empêche celles et ceux qui voudraient faire la volonté de Dieu.

1. La vie dans le désert est une épreuve par raison de l'inconfort, la solitude et les imprévus de l'avenir


2. Confronté par la tentation Jésus réfléchit tout seul et Ivan Kramskoi capte le moment (voir à gauche)


3. Les tentations définissent l'épreuve, puisque l'épreuve surgit du contexte général des quarante jours,
    qui se disait quarasme en ancien français qui se dit carême aujourd'hui. Les tentations prévoifigurent les
    écueils de l'avenir.

1. Les pouvoirs de Jésus sont remis en question.

2. Les grands actes (δυναμεις) de Mathieu, Marc et Luc
     impliquent des pouvoirs particuliers.
    Comme les signes (σημεια) de l'évangile selon St Jean

3. La priorité, c'est la parole de Dieu, comme Le Christ   est le Λογος ...
Le désert de Judée
Le Temple de Hérode (Holy Land Hôtel)
Méditation pour Carême